Nous avons déjà évoqué la colère et l’idée que les gens sont tellement en colère qu’ils disent voir rouge. Il existe une autre émotion associée et causée par la colère. La jalousie est un type de colère provoqué par la peur de perdre. La jalousie peut transformer une personne rationnelle en un fou furieux. C’est une émotion que survient suite à un déclencheur semblable à la colère. Souvent, si elle n’est pas traitée, la jalousie résulte en colère, rage et haine.

La jalousie est un type spécifique de colère qui se nourrit de la peur de perdre quelque chose qui nous est important ou de voir que quelque chose nous est retiré. Lorsqu’une personne est jalouse, la première réponse qu’apporte le sentiment émotionnel est de s’en prendre à la source, que ce soit une personne ou une situation. Sous le coup de la colère, elle frappe contre la chose ou la personne dont elle est jalouse. 

La chose intéressant est que lorsqu’une personne est jalouse, celle qui est la source de l’envie ne le sait souvent pas. La personne jalouse peut agir comme si elle n’aime pas cet individu pour des raisons peu apparentes et cet individu ne sait souvent pas pourquoi.

Souvent, les relations de jalousie sont dues à des expériences douloureuses. Ce qui se passe est que lorsque la personne jalouse voit le déclencheur, elle revit le traumatisme. C’est pourquoi il faut être honnête avec soi-même et dire : “Oui, je suis jaloux, et voici pourquoi”. De cette manière, en admettant qu’il existe un problème, il peut être facilement réglé. Lorsqu’il est ignoré, des problèmes s’ensuivent. La personne jalouse doit chercher plus profondément en elle-même pour découvrir d’où vient réellement la source de jalousie. L’aide d’un professionnel peut même être nécessaire.

Une manière de gérer la jalousie à chaque fois qu’elle survient est de vous demander pourquoi vous vous sentez ainsi. Observez ce dont vous êtes jaloux. Est-ce quelque chose que vous voulez réellement dans votre vie ? Si c’est le cas, demandez-vous ensuite si ce dont vous êtes jaloux est vraiment pour vous. Et, que ce soit oui ou non, plutôt qu’être jaloux, regardez ceci en terme de gratitude vis-à-vis de vous-même parce que vous commencez à comprendre ce que vous voulez dans votre vie. Toutefois, vouloir quelque chose ne signifie pas avoir le droit de rendre les autres misérables parce que vous êtes en colère de ne pas l’avoir dans votre vie actuellement. 

Il existe un autre type de jalousie. C’est, dans ce cas, l’idée que l’herbe est toujours plus verte chez le voisin. La première étape pour soigner ce type de jalousie est de réaliser que les choses sont ce qu’elles sont, que c’est la vie. Ne vous comparez pas aux autres et ne comparez pas ce que vous possédez ou non. Soyez heureux de ce que vous avez et de ce que vous êtes plutôt qu’en colère en raison de ce que les autres possèdent et sont. 

Faire du mal aux autres est une forme de colère incontrôlée. Les personnes affichent une jalousie douloureuse parce qu’ils ont des problèmes qu’ils ne savent pas comment gérer. Si vous dites, oui, je suis jaloux parce que… (quel que soit la raison) et je suis très en colère parce que (quel que soit la raison), vous identifiez la source de l’émotion hors de contrôle. Vous pouvez ensuite commencer à soigner cette colère et cette jalousie en travaillant sur vous-même plutôt qu’en attaquant l’autre personne. Si vous ne pouvez pas surmonter ce sentiment, vous pourriez avoir besoin d’aide. Ou peut-être ne vous concentrez-vous pas sur les bonnes choses pour changer cette colère. 

Personne n’aime côtoyer quelqu’un de jaloux. La jalousie peut rendre désagréable et même répulsif. Une personne jalouse ne pense pas clairement. L’émotion elle-même crée anxiété, colère, haine, peur et même solitude. 

Colère et jalousie sont dépassées lorsque vous développez en premier votre conscience. Il existe des réactions aux scénarios que projette votre esprit qui doivent être traitées de cette manière. Même si la jalousie est justifiée, réagir par la violence, la colère ou la rage ne changera rien. Mieux vaut traiter ces déclencheurs et les contrôler pour pouvoir apprendre à contrôler vos émotions et vous exprimer de manière constructive et bien meilleure. 

La jalousie proactive signifie que vous vous protégez contre des blessures émotionnelles. C’est bien. Toutefois, cela ne signifie pas que vous avez le droit de vous lancer dans un déchaînement de rage jalouse ni de détruire ou de blesser ceux que vous pensez être sur votre chemin. 

Essayez de vous calmer immédiatement. Respirez profondément, détendez-vous et traitez la jalousie. Si vous êtes assez calme pour parler, adressez-vous aux parties qui causent la jalousie. Soyez honnête et communiquez avec eux pour leur indiquer la manière dont vous vous sentez à cause d’eux. Si vous êtes trop bouleversé, mieux vaut abandonner la situation. Si vous restez et pestez, cela ôte la validité de vos sentiments et donne envie aux autres de vous chasser sur le champ. 

Si vous vous adressez aux parties à cause desquelles vous êtes jaloux, faites-le de manière stricte, mais calme. Ne lancez ni accusations, ni suppositions. Faites simplement état de vos sentiments. N’utilisez pas vos mains, ne pointez ni du doigt ni le comportement de la personne. Possédez votre jalousie pour ce qu’elle est. C’est une réaction suite à la blessure de vos sentiments pour n’importe quelle raison. Mais vous devez également écouter ce que les autres ont à dire. S’ils n’en ont pas envie, ils n’ont pas à accepter ou changer parce que vous êtes jaloux. Leurs perspectives peuvent être différentes de la vôtre et c’est leur droit. 

Vous devez rester calme et vous libérer de la situation en entier. Lorsque vous avez fait cela, trouvez un ami sur l’épaule duquel vous pouvez pleurer, hurler et vous épancher, puis laissez aller. Vous pouvez ensuite avancer en vue de créer une vie heureuse et épanouie.