Être parfois en colère à cause de la fatigue, du stress, etc., est normal. L’être humain est fait d’émotions. Beaucoup parmi nous se sentent souvent énervés, irrités voire en colère. Cette dernière peut gravement porter atteinte à l’esprit et au mental. Vous vous mettez souvent en colère ? Vous désirez apprendre à mieux la gérer ? Le yoga peut vous aider à rester calme et détendu en toute situation. Comment ? Découvrez dans cet article comment gérer la colère grâce au yoga.  

 Le yoga : apprendre à gérer la colère

apprendre yoga

La pratique du yoga vise essentiellement à se débarrasser de toute pensée négative. C’est un apprentissage évolutif. Pour le faire, il est important de se former et en respectant certaines règles. 

Développer une pratique régulière

Pratiquer le yoga, c’est adopter une pratique régulière, mais aussi assidue. Cela permet de gérer la colère à long terme. La pratique régulière est encore plus bénéfique pour les personnes qui présentent une personnalité colérique, agressive, hostile et irritable. À court terme, elle leur permet de gérer la colère. 

Que ce soit seul à la maison, en groupe ou en classe, il faut pratiquer par semaine au minimum trois séances. Une séance entre 1 h et 1 h330 est recommandée, ce qui peut s’avérer difficile surtout au début. À défaut, il faut essayer de faire une séance de 10 ou 20 minutes par jour, le matin ou avant de dormir. Cela peut permettre de diminuer le niveau de stress, de colère. 

Débutant : suivre un cours

Pour un début, il est conseillé de commencer la pratique en le faisant en groupe en compagnie d’autres personnes. Cela permet non seulement de se familiariser avec les routines, mais aussi de bénéficier du soutien du groupe pour apaiser sa colère. Cette expérience n’est toutefois pas conseillée, si la personne est de nature trop compétitive. Les efforts consentis peuvent être en vain. 

Apprendre en regardant des tutoriels

Que l’on soit débutant ou un pratiquant avancé, suivre des vidéos notamment sur YouTube permet d’apprendre de nouveaux exercices et de développer ses pratiques. Il existe des milliers de chaînes YouTube sur lesquelles des yogis proposent des exercices routines de 5 minutes à 1 h pour gérer la colère.   

S’exercer à la concentration sur la respiration

Pratiquer le yoga, c’est apprendre avant tout à respirer, à se concentrer là-dessus. Il faut apprendre à se concentrer sur son souffle, c’est le meilleur moyen pour profiter de ses exercices de yoga. Une respiration profonde est souhaitée. Il faut s’y essayer jusqu’à retrouver son calme.  

Écrire un journal

Tenir un journal de yoga permet d’observer soi-même les progrès accomplis dans le processus de maîtrise de la colère. Il peut également servir de support pour noter les plaisirs conférés par la pratique du yoga. De plus, écrire peut aider à diminuer l’intensité de la colère. 

 

Le yoga : les différentes postures pour gérer la colère

yoga

Il existe diverses postures qui permettent de gérer la colère par le yoga. 

  • Savasane ou posture du cadavre

Elle nécessite un allongement sur le dos, les bras le long du corps et les paumes tournées vers le haut. Il faut ensuite détendre l’une après l’autre chacune des parties du corps tout en se concentrant sur sa respiration. Cette dernière doit être profonde. Pour mieux profiter des bienfaits de cet exercice, il faut se détendre complètement et fermer les yeux.

  • Le guerrier

Cet exercice consiste à prendre une position de combat, en plaçant un pied devant et en tournant le second vers l’extérieur. Il faut ensuite prendre appui sur le talon arrière et maintenir les bras levés au-dessus de la tête. Cela exige que le talon soit aligné avec le milieu du pied arrière. Il faut regarder devant, plier le genou et tenir la position durant 10 secondes. 

  • Ardha Matsyendrasana ou une demi-torsion

C’est une posture pratiquée par les moines bouddhistes pour éliminer ou calmer la colère. Elle permet de diminuer les tensions surtout au niveau de l’estomac et de tous les organes du corps dont le foie, l’épicentre de la colère en médecine chinoise

  • L’Ardha Matsyendrasana

se pratique assis, les jambes tendues devant soi. Il faut replier un genou vers le haut et l’autre contre le sol, sous la première jambe. Il faut faire un mouvement de torsion avec le haut du corps, en se tournant en direction du genou replié vers le haut. Il faut ensuite repousser le genou avec le coude pour aller plus loin dans l’exercice. En cas de douleur, il faut se détendre, ne pas trop forcer et surtout respecter ses limites. 

  • Salamba Sarvangasana : la posture de la chandelle

Il est génial de pratiquer régulièrement cette posture, et ce, encore plus lorsque la colère commence à monter. La posture de la chandelle permet d’assurer l’harmonie du système nerveux

 Ce qui peut représenter une aubaine pour ceux désirant contrôler leur colère. Cette posture renforce les muscles, apporte la souplesse et exerce une action positive sur les glandes parathyroïdes et thyroïdes

  • Le chat

Cette posture consiste à se mettre à quatre pattes en maintenant le dos droit. Il faut ensuite contracter le ventre et creuser le dos en inspirant lentement. Tout doucement, il faut expirer en arrondissant le dos et baisser la tête. L’exercice doit être fait entre 5 à 10 fois. 

Le yoga : respirer pour évacuer la colère

Respirer profondément

Avant, pendant et après les séances de yoga, il est important de se concentrer sur sa respiration. Cette dernière joue un rôle primordial dans la pratique du yoga. Une respiration profonde depuis le diaphragme et consciente permet de se débarrasser des émotions négatives dont la colère.  

Détendre le corps

Il faut prendre le temps de détendre chacun des muscles l’un après l’autre. Cet exercice permet de se débarrasser des tensions, et ce, dont on ignore l’existence. En cas de difficultés, grâce aux instructions de vidéo sur YouTube, il faut essayer la méditation guidée. Elle permet de parcourir toutes les différentes parties du corps. 

 Ressentir la colère

Il faut rester avec la colère durant tout le processus. Cela ne signifie pas qu’il faut y penser. Cet exercice permet de déterminer l’endroit et l’intensité de la colère. Au cas où des pensées surgiraient au cours de l’exercice, il faut les accepter sans porter de jugement sur ses ressentis. 

S’autoriser à être en colère

Il ne faut en aucun cas refouler sa colère, il faut plutôt la reconnaître consciemment. La colère finira par se dissiper. Il ne faut pas non plus résister quand elle commence à se dissiper. Il faut se focaliser sur la respiration et non  sur la source de la colère.  

Le yoga a pour but de procurer calme, relaxation et doit être agréable. Il ne faut pas forcer et ne surtout pas se décourager en cas d’échec dans la réalisation de certaines postures au premier essai. Il existe des postures qui nécessitent beaucoup de temps et d’efforts pour être réalisées correctement. 

En adoptant ces pratiques, vous pouvez gérer votre colère en utilisant le yoga.