La plupart du temps, lorsque nous pensons au harcèlement, nous pensons à un groupe d’enfants s’en prenant à un autre au quotidien ; rendant la vie infernale à cette victime. Mais, en réalité, le harcèlement n’est pas réservé aux enfants. Les adultes harcèlent également. C’est un comportement colérique infligé sans aucune raison. Le harceleur ressent le besoin de s’en prendre à quelqu’un plus faible que lui. Parce qu’il pense que la victime est plus faible, le harceleur sent que cela lui donne le droit de le dominer et de contrôler cette personne soi-disant plus faible. Le harcèlement est réalisé par n’importe quel moyen jugé bon par le harceleur, aux dépends de la victime. 

Le harcèlement est un acte de colère. C’est une forme d’abus. Il est fait de différents épisodes répétés au cours d’une période de temps au cours de laquelle il existe une perception (réelle ou imaginaire) d’un sentiment de puissance que le harceleur tire du harcèlement. Un harceleur peut être une personne ou un groupe. Avec ce sentiment de puissance perverti, le harceleur essaie de dominer et de contrôler la cible sur laquelle sa colère est dirigée. 

La recherche a montré que les adultes qui harcèlent possèdent des personnalités autoritaires avec un fort besoin de domination et de contrôle. La personnalité d’un harceleur possède aussi des tendances au préjudice dans les relations avec ceux qu’ils considèrent leurs subordonnés. 

En tant qu’adultes, les harceleurs sont ceux qui n’ont jamais appris ou n’ont jamais été tenus pour responsables de leurs comportements. C’est pourquoi ils s’en sortent. Ils aiment tous les bénéfices de vivre dans un monde d’adulte, mais ne veulent ni n’acceptent aucune des responsabilités ou règles sur la manière de vivre avec les autres. Un harceleur refuse ou abdique toute responsabilité pour ses actes et son comportement. 

Le déni est une réaction normale de la part d’un harceleur. C’est intéressant parce qu’ils infligent ce qu’ils pensent être du pouvoir sur ceux qui sont plus faibles. Et lorsqu’ils sont pris, de manière flagrante, à faire quelque chose de mauvais, ils mentiront pour se sauver. Cela signifie qu’ils savent que leur comportement est destructif. Ils ne veulent pas être vus comme tels et se cachent vis-à-vis de ceux qu’ils considèrent leurs égaux. 

Les harceleurs ne veulent pas changer. Ils ne veulent pas entendre parler d’une autre manière de se conduire. Ils ne voient pas et ne se soucient pas de la manière dont leurs comportements nuisent aux autres. Un harceleur refusera également de reconnaître qu’il existe une meilleure manière de se comporter. Toutefois, les harceleurs ont peurs d’être mis à jour. Leur peur d’être dénoncés pour leurs actes confine souvent à la paranoïa. 

Les harceleurs bouillent de colère, de ressentiment, d’amertume et de haine. Ils tendent à avoir un large spectre de préjudices qu’ils utilisent comme moyens de relâcher leur colère sur les autres. Ils sont conduits par la jalousie, l’envie, la cupidité et la peur d’être rejeté. Un harceleur est celui qui, depuis l’enfance, a appris qu’il pouvait éviter les conséquences de son comportement. Ils le font en utilisant le déni, en accusant les autres et même en simulant que ce sont eux les victimes. Ils sont des menteurs impérieux. 

Il existe beaucoup de genres de harceleurs. Voici les différentes catégories.

  1. Pression ou harcèlement involontaire

C’est le type qui réagit en tant que harceleur lorsque la pression est sur eux. Le stress du moment est ce qui fait que le comportement de ce genre de personnes se détériore. Cela survient souvent sur le lieu de travail. Lorsque la pression s’arrête, l’individu revient à sa personnalité normale. Il peut même s’excuser après coup pour sa tirade. Dans cette forme de harcèlement, cette personne jurera et criera.

  1. Le harcèlement organisationnel est une forme de harcèlement dû à la pression et de harcèlement d’entreprise. Ce type de harceleur maltraite les travailleurs et ceux qu’il pense être sous lui ou elle. Il forcera ses employés à travailler 80 heures par semaine pour une paie de 40 heures. Il licenciera ceux qui ne sont pas d’accord. Il aime utiliser les fouineurs et les espions d’entreprise contre son personnel. Il écoutera le téléphone et fera des choses dans le dos des autres cadres en tant que manœuvre de pouvoir. Il encourage ses employés à mentir pour répondre à ses besoins. 
  1. Le harcèlement institutionnel est une forme de harcèlement organisationnel qui a été établi au sein d’un groupe ou d’une entreprise à tel point que c’est devenu une culture. Les travailleurs sont manipulés, maltraités et enfermés, voire licenciés sans avoir été consultés ou avertis. De plus, il existe un harcèlement de ceux, hors de l’institution, qui ne sont pas d’accord.
  1. Le harcèlement sadique narcissique – Ce type de harceleur semble posséder une haute estime de soi, mais en fait, c’est un narcissique fragile et délicat. Ils n’ont pas d’empathie pour les autres. Il ou elle possède réellement un niveau très bas d’anxiété au sujet des conséquences. C’est un harceleur conduit par un besoin narcissique d’être omnipotent.
  1. L’harceleur imitatif – Un autre type de harceleur qui possède au fond de soi, une faible estime de lui-même et même une dépression. Il ou elle est un suiveur, influencé par le climat social l’environnant. Si le chef déteste les cheveux roux, cet harceleur en fera de même, avec véhémence. Il utilise les jérémiades, la délation et la manipulation pour obtenir ce qu’il veut.
  1. Le harceleur impulsif – Ce harceleur se trouve rarement au sein d’un groupe. Il harcèle au hasard et est de nature plus spontanée. Il lui est difficile de contenir ses fortes envies de harcèlement, même lorsque des conséquences autoritaires sont impliquées. Ce type est également victime de harcèlement.
  1. Le harceleur physique – Ce type de harceleur utilise habituellement la violence sur une personne ou une propriété en tant que harcèlement favori. De toutes les formes, c’est la moins sophistiqué. Ce harcèlement est facile à identifier. 
  1. Le harceleur verbal – Il utilise les mots pour blesser et faire du mal aux autres. Il adore humilier ses victimes. C’est le type de harcèlement le plus simple à infliger aux autres. En tant que tactique de harcèlement, il se moquera, insultera, utilisera des noms et des remarques racistes en permanence. Le harceleur verbal est rapide et va droit au but. Il attaque lorsque personne n’est autour et les stigmates sont, en un certain sens, pires parce qu’invisibles. Parce qu’elles sont invisibles, elles conduisent les autres à penser que la victime ne dit pas la vérité. Il n’existe aucune preuve pour l’appuyer. Cela est également utilisé pour discréditer la victime. 
  1. Harceleur stressé, involontaire ou impulsif – Ce harceleur fait surface lorsqu’il est soumis à un stress ou que l’institution à laquelle il appartient connait des changements. Ce harceleur est facile à confronter et à rediriger.
  1. Harceleur cybernétique – Ce harceleur agit à partir de l’ordinateur. Il traque, attaque et contrôle les victimes depuis son ordinateur. C’est une source d’intimidation telle que le harcèlement verbal. Il est très difficile de localiser le harceleur. Néanmoins, c’est une technique très douloureuse pour la victime qui jour après jour, est harcelée sans être en mesure de prouver le bien-fondé du harcèlement.
  1. Harcèlement subalterne – Ce genre de harcèlement est basé sur la descente de la chaîne de commandement. Par exemple, un chef peut harceler le manager qui à son tour, harcèlera les travailleurs qui harcèleront ceux qu’ils aiment. Un médecin harcèlera son infirmière, qui harcèlera les patients, etc.
  1. Harcèlement en série – Comme tout autre crime de ce genre, le harceleur passera d’une victime à une autre. Les harceleurs en série harcèlent et intimident une victime après l’autre de manière répétée. Une victime est choisie pour une période de temps. Une entreprise peut engager quelqu’un qui réalise cette forme de harcèlement et utiliser une liste de victimes préétablie. Le harceleur en série harcèlera la victime jusqu’à posséder un contrôle total sur elle ou jusqu’à ce qu’elle parte. A ce point, il entrera dans ce qui en psychologie, est appelé ressources humaines avec la victime. Les ressources humaines signifient que le harceleur apparaît charmant en public alors qu’en fait, il dupe en raison de son harcèlement incessant. La victime, en revanche, apparaît stressée mentalement parce qu’elle est en colère ou abusée. Souvent, il n’existe aucun témoin pour appuyer les affirmations de la victime. Si le harceleur en série est assez compétent, il peut détruire la personne, si c’est sa tâche. Une fois cette tâche accomplie, il passe à une autre victime. Si l’entreprise ou l’organisation va trop loin avec cette méthode, elle n’admettra pas son erreur et trouvera un moyen de se couvrir.
  1. Harcèlement secondaire – C’est lorsque d’autres se joignent à un harceleur. Ceci conduit souvent à un harcèlement institutionnel. Même lorsque le premier harceleur stoppe, le second peut continuer, juste pour rester en bon terme avec l’organisation ou le groupe impliqué dans le harcèlement. Le harceleur secondaire est un suiveur qui imite le comportement du premier harceleur. 
  1. Harceleur de bandes – Le harceleur de bandes tire ses suiveurs à harceler avec lui. Le chef est bruyant et visible. Les chefs silencieux sont plus insidieux dans leur harcèlement. Avec le harcèlement en bande organisée (gang), les membres apprécient le fait de harceler. Ils aiment le pouvoir reflété qu’ils sentent depuis leur chef. Si le harceleur en chef disparaît, un autre chausse ses bottes. Certains de la bande, lorsque cela survient, peuvent se sentir obligés. Ils sentent que s’ils ne se joignent pas au harcèlement, ils pourraient être eux-mêmes attaqués, donc harcèlent sous le coup de la peur. Souvent, dans ce cas, les membres du gang qui veulent abandonner deviennent eux-mêmes victimes. 
  1. Harcèlement réglementaire – Dans ce cas, le harceleur en série essaie de forcer la victime à respecter des règles, règlements, procédures ou lois qui ne sont pas appropriés à la victime. Mais le harceleur s’en moque. Le harcèlement légal tombe dans cette catégorie. C’est une forme de harcèlement réellement affreuse, où tous les moyens sont utilisés, y compris les actions légales pour bannir, contrôler ou punir une victime. La plupart du temps, cela est utilisé lorsque des gains financiers sont possibles aux dépends de la victime.
  1. Harcèlement résiduel – Survient après qu’un harceleur en série soit parti. Ceux qui restent continuent à harceler longtemps après que le harceleur soit parti, comme dans un groupe ou une institution corrompue.
  1. Harcèlement du client – Le type de harcèlement où la personne qui est servie harcèle. Par exemple, un enseignant est harcelé par ses étudiants, un employeur par ses employés. Ils utiliseront un langage péjoratif, comme celui qu’un employé au guichet d’une banque peut subir de la part d’un client, jusqu’au point où la violence peut surgir. 

Ce sont les formes générales de harcèlement. Au final, vous n’avez pas à être faible ou docile pour être la cible d’un harceleur. Malheureusement, vous pourriez juste vous trouvez au mauvais endroit au mauvais moment. Les harceleurs sont des opportunistes et des prédateurs. 

Le large spectre des raisons pour lesquelles quelqu’un peut harceler inclut des choses telles que :

  1. La victime est douée dans son domaine
  1. La victime est populaire
  1. Le harceleur craint d’être considéré inadapté et incompétent, donc s’en prend à celui qui est vu comme meilleur ou inférieur.
  1. Une personne avec de bonnes valeurs qui ne fait aucune compromission
  1. Une personne intègre
  1. La personne possède une vulnérabilité que le harceleur peut exploiter totalement
  1. Ils harcèlent les très vieux, les très jeunes, ceux qu’ils considèrent plus faibles et ceux qui ont de l’argent
  1. Ceux qui sont indépendants en pensées et en actes
  1. La jalousie et l’envie sont des facteurs extrêmement motivants qui nourrissent la colère d’un harceleur 
  1. Ils harcèlent pour isoler une personne
  1. Pour saper la crédibilité d’une personne
  1. Pour dégrader, humilier et affaiblir la victime aux yeux des autres

Ce ne sont pas les uniques raisons pourquoi quelqu’un harcèlera, mais ce sont les principales. Gardez à l’esprit qu’un harceleur est un sociopathe qui, probablement, possède des tendances depuis qu’il est un petit enfant. 

N’ayez pas peur de faire ce que vous devez faire. Les harceleurs comptent sur le fait que vous ne ripostiez pas, donc surprenez-les. Cela pourrait ne pas fonctionner en un jour, mais si vous ne reculez pas et que vous avez du soutien, le harceleur ne harcèlera pas pour toujours. Leurs égos ne leur permettront pas de perdre, donc ils continueront. 

Mais assurez-vous de les combattre s’ils le font. Si vous possédez des soutiens qu’ils voient physiquement, utilisez-les. Cela les fera arrêter plus vite. Ils comptent sur le fait que leur victime soit seule et sans défense. Assurez-vous, si vous le pouvez, de conserver un petit appareil enregistreur sur vous pour enregistrer des preuves de leurs abus. Puis portez-les aux autorités compétentes. Donnez-vous le pouvoir.