Aujourd’hui dans le monde, les personnes atteintes de maladies mentales sont une préoccupation majeure pour l’OMS et le monde de la santé. Les conséquences durables des maladies mentales sur la personnalité forgent toute la complexité de leur traitement. Toutefois, un élan d’espoir renait pour ces milliers de personnes, grâce aux avancées notables de la science. Quelles peuvent être alors les perspectives de guérison face à une maladie mentale ? 

Qu’est-ce qu’une santé mentale ? 

maladie mentale

Nn ne saurait prendre toute la mesure des maladies mentales sans chercher à savoir ce que recouvre le vocable de santé mentale. En effet, les troubles mentaux selon l’OMS représentent un vaste ensemble de problèmes. Mais bien que leurs symptômes diffèrent, ils se caractérisent par des pensées, des émotions et comportements anormaux, qui sont vécus et mis en avant par le patient dans ses rapports humains.

On comprend alors aisément que la santé mentale, n’est pas une vaine notion et devrait d’ailleurs interpeller et demeurer une préoccupation. La santé mentale englobe en ce sens, la promotion d’un état de bien-être, la prévention ainsi que le traitement des troubles mentaux, et les mesures de réadaptation des personnes autrefois atteintes par ces troubles.

Que regroupent les maladies mentales ? 

Une maladie mentale peut être également désignée par les termes de trouble psychiques, trouble psychiatrique ou encore trouble mental. Comme en partie sus évoquées, elles se présentent et se manifestent chez l’individu, par un ensemble d’affections et de troubles dont les origines sont bien parfois diverses. Mais le premier enseignement à retenir, est que ces troubles peuvent être chroniques ou permanents.

En termes de chiffres en France, 1 personne adulte sur 4 est touchée par les troubles psychiatriques. Les éléments de réponse sur l’origine de ces troubles peuvent se trouver dans les facteurs comme l’alcool, la dépression, les troubles de comportement alimentaires, les addictions, et les troubles schizophréniques. Les troubles mentaux peuvent ainsi se manifester sous diverses formes et à différents âges.

Les types de traitement aux troubles mentaux

Le progrès de la médecine a ouvert de nouvelles perspectives dans la prise en charge et le traitement des maladies mentales. Cette poussée de la science a déjà permis d’offrir une assistance médicale à de nombreuses personnes avec grand succès. Dans la classification des traitements en usage, on distingue deux (2) méthodes :

  • la méthode des traitements somatiques ;
  • la méthode des traitements psychothérapeutique.

trouble mentale

Les traitements somatiques

Il est à retenir que les traitements somatiques comprennent la prescription et la prise de médicaments antidépresseurs, ainsi que le recours à la sismothérapie. Il est en effet prouvé, l’efficacité des médicaments psychoactifs dans le traitement des maladies mentales. Très largement utilisés par les professionnels de la santé mentale comme les psychiatres, ces médicaments sont pour la plupart classés et prescrits en fonction des troubles manifestés. Généralement, ce sont les antidépresseurs qui sont prescrits. Ils existent sur plusieurs classes dont : 

  • les inhibiteurs sélectifs qui ont pour fonction de recapturer la sérotonine, une molécule neurotransmetteur qui joue un rôle important dans la dépression, le sentiment de bien-être, etc.
  • et les inhibiteurs de la recapture de la noradrénaline-dopamine.

Les médicaments antipsychotiques sont quant à eux, prescrits dans le cadre du traitement des troubles comme la schizophrénie et les divers problèmes d’ordre comportementaux. Par contre, pour les personnes atteintes de troubles comme les phobies ou le trouble de panique, les médicaments anxiolytiques sont les plus utilisés. Par ailleurs, les médicaments psychos régulateurs comme le lithium, le valproate et le topiramate sont prescrits pour le traitement des troubles bipolaire.

Dans les traitements de type somatique, on dénombre également les thérapies destinées à simuler le cerveau, comme la sismothérapie. Cette technique consiste, en l’utilisation d’électrodes placées sur la tête et la mise sous anesthésie du patient. La suite se caractérise par des jets de décharges électriques délivrées directement dans le cerveau pour susciter des convulsions. 

La sismothérapie a ainsi prouvé toute son efficacité dans le traitement des cas de dépression sévère due à une perte temporaire de la mémoire. On retrouve également comme autres traitements, la simulation magnétique transcrânienne répétitive et la technique de la simulation du nerf vague.

Les traitements psychothérapeutiques 

Parfois appelée « thérapie par parole », la psychothérapie a également connu moult progrès, au point d’être un traitement très souvent recommandé pour le traitement des troubles mentaux. Le thérapeute joue dans ce cas, un rôle de premier plan pour aider l’individu, à identifier la source de ses problèmes. Et il arrive que l’on observe un revirement positif dans l’attitude du patient. Il existe à ce titre, plusieurs traitements psychothérapeutiques largement employés par les professionnels spécialisés :

  • la thérapie comportementale : ce type de thérapie repose sur une théorie d’apprentissage et vise à aider la personne à désapprendre des comportements jugés inappropriés tout en l’aidant à assimiler d’autres comportements plus adaptés ;

 

  • la thérapie interpersonnelle : généralement appliquée aux personnes affectées par la dépression. Elle intervient pour améliorer les relations de la personne dépressive en mettant l’accent sur les peines non résolues, les changements de rôles sociaux ou encore les difficultés de communication ;


  • la psychanalyse : très connu, cet ancien traitement mis au point par l’allemand Sigmund Freud permet également de réprimer les symptômes des troubles vécus par le patient en l’aidant à exprimer ses pensées, et à comprendre l’influence des évènements passés sur son présent, pour développer de nouveaux modes de fonctionnement dans ses relations ;

 

  • la thérapie de soutien : elle est la plus répandue et permet l’expression des sentiments dans un climat d’empathie créée par le thérapeute avec son patient. Pratiquée également par les médecins généralistes, elle vise à apporter un soutien et à aider le patient à résoudre ses problèmes.

 

Que ce soit la dépression, les troubles anxieux, bipolaires, ou schizophréniques, les progrès enregistrés ces dernières décennies par la médecine participent à forger un climat d’espoir dans le rang des personnes atteintes par ces maladies mentales. À la lumière des différents traitements sus évoqués, il apparait dès lors clair que l’individu atteint par l’un ou l’autre de ces maladies aux conséquences souvent désastreuses peut tout à fait être guéri grâce à une bonne prise en charge et un suivi médical.